Clichés, images, photos, de tout, de rien

Conditions extrêmes au-dessus de Poët-Laval (26)

On se croirait en haute montagne alors qu'on ne dépasse pas les 1 000 mètres. La montagne du Poët-Laval, au-dessus du village du même nom (l'un des "plus beaux villages de France"), offre l'ivresse des cimes après seulement une heure de montée. Ce jour-là, le thermomètre affichait - 10 ° au départ du village. On perdait 3 degrés à l'entrée de la forêt entièrement givrée. Et plus haut, sur "les plaines", là où les arbres laissent la place à une vaste prairie, il faisait froid, bien plus froid. Avec un mistral en violentes rafales, on peinait à tenir debout. Dans ces conditions, il fut bien difficile de ramener des photos correctes, d'autant que la luminosité était réduite. Alors que la neige était balayée, soulevée et projetée dans les airs, mon thermomètre était battu, lui qui n'indique les degrés que jusqu'à - 20... Voici deux aperçus d'une journée... vivifiante ! Avec pour commencer, une vue des plaines sur le Serre-Gros, point culminant de la montagne du Poët-Laval avec 921 m.

Photos Janet MOLINS ©

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s