Clichés, images, photos, de tout, de rien

De son plateau, Opoul défie les temps (66)

Château d'Opoul - Cordbières - Pyrénées-Orientales

Oped, oppidum, Opoul. L’histoire de ce plateau, sur le versant sud des Corbières, se confond avec l’histoire militaire de la région. Romaine d’abord, wisigothique, ensuite, catalane et aragonaise, enfin. Car ce qu’il reste du château de Salveterra fut construit par le roi d’Aragon Jacques 1er, dit le Conquérant, au milieu du XIIIe siècle, pour défendre la frontière d’alors avec le royaume de France. Quatre cents ans plus tard, quand cette frontière recula jusqu’aux crêtes des Albères consécutivement au traité des Pyrénées, Opoul – Salveterra perdit tout son intérêt stratégique. Depuis, ses ruines survivent tant bien que mal au milieu de ce rude paysage de calcaire et de garrigue, la Tramontane ayant depuis longtemps balayé le souvenir des rudes batailles qui s’y déroulèrent.

© Janet MOLINS

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s