Clichés, images, photos, de tout, de rien

Drôme

La couleur de l’hiver

 

_DSC8324_1

© Janet MOLINS

Avec le froid polaire qui balaie la France encore aujourd’hui, une dernière photo de balade dans la neige s’imposait. Où l’on se rend compte que toute trace de vert a bien disparu en cette saison, ensevelie sous une neige totalement vierge au moment où je capturais cette image. Avec le brouillard, on pourrait croire à une image en noir et blanc, c’était pourtant en couleur. Celle de l’hiver.

Publicités

Sur les crêtes glacées

_DSC8315_1

© Janet MOLINS

Au bord de la falaise, la neige s’accumule par couches, repoussée par le vent. En s’approchant très près et avec un peu d’imagination, on croirait voir des sommets alpins tout blancs, des crêtes inaccessibles d’Alaska, l’approche du cercle polaire en Norvège… Les arbustes à quelques mètres rétablissent l’échelle : nous sommes bien en Drôme, par une semaine d’hiver plus froide qu’à l’accoutumée.


Une éclaircie dans le brouillard

_DSC8318_1

© Janet MOLINS

De la neige à perte de vue. Près de 30 cm sur un Serre-Gros désert. Dans un épais brouillard, je fais la trace en me disant que je n’aurai qu’à suivre mes pas pour le retour. En bord de falaise, le mistral s’est renforcé. L’éclaircie va durer quelques secondes. Une lumière diaphane s’empare des environs, offrant à ce glaçage immaculé l’occasion éphémère de briller.


Au coeur de l’hiver

_DSC8331_1

Vestiges décharnés d’une saison morte
Dont les souvenirs se perdent dans le brouillard
Un printemps, un été, que le vent emporte
Dans ce cycle éternel point de hasard
Au fond la seule chose qui importe
Est l’espoir renouvelé du prochain départ

© Janet MOLINS

 


Soyans (26) au crépuscule

_DSC1932_1

© Janet MOLINS

Une image automnale qui avait échappé à ma vigilance… Le village perché de Soyans (26) au crépuscule, par une journée d’automne aux couleurs douces. Calme plat sur la campagne jouxtant le synclinal de Saoû.


Depuis le sommet du Veyou (Drôme)

Stitched Panorama

© Janet MOLINS

C’est l’une des balades incontournables de la Drôme, trois sommets qui surplombent la vallée éponyme,  que l’on aperçoit d’à peu près partout, et qui font figure de symbole du département : les Trois Becs. Depuis Le Veyou (1 589 m), on distingue sur la gauche, plein nord, le Signal (1 559 m) et Roche Courbe (1 545 m). La vue balaie un panorama immense, allant des monts d’Ardèche aux Hautes-Alpes en passant par le Vercors, la vallée du Rhône, le Ventoux et les confins de la Provence. Une montée sous un soleil de plomb pour un joli souvenir.


Un automne à Saoû (26)

_DSC1920

© Janet MOLINS

Une vieille photo, que j’avais omis de publier. Une fois de plus, l’après coucher du soleil offrait une atmosphère magique au-dessus de Saoû, le ciel se parant de couleurs comme brossées par un peintre céleste. L’atmosphère automnale, un peu de brume et de fumée s’échappant des toits du village complétaient un tableau horizontal renforçant la sensation de calme qu’offrait le moment.


Lignes et contrastes au pont de Rochemaure (07)

Pont de Rochemaure 2

Construit au XIXe siècle le pont de Rochemaure a connu bien des déboires en un siècle et demi d’existence. Emporté par une crue, bombardé par les Alliés, victime d’un incendie, il a retrouvé une seconde jeunesse en 2013. Sa toute nouvelle passerelle himalayenne ne se contente pas de procurer de belles sensations quand on l’emprunte, elle offre de belles perspectives aux amateurs de photographie. Avec la lumière rasante de la fin de journée, il est plaisant d’en exploiter lignes et contrastes.

© Janet MOLINS

Pont de Rochemaure 1


Fin de jour sur les Trois Becs et le Grand Delmas (26)

Trois Becs coucher du soleil Drôme

Fin d’hiver sur les Trois Becs, la lumière disparaît peu à peu, léchant les parois de ces cimes drômoises jusqu’au dernier caillou, jusqu’à la dernière crête enneigée. Ce soir, le ciel est dégagé, mais pas tout à fait net. A l’ouest, une brume lointaine filtre les derniers rayons du soleil, qui se projettent tout en douceur sur ce paisible panorama montagneux.

© Janet MOLINS

 


Plein d’étoiles dans le ciel drômois

Ciel étoilé dans la Drôme

La photo d’étoiles, c’est bien compliqué. En premier lieu, il faut… un ciel étoilé ! Et sans nuages s’il vous plaît. Ce qui dans certaines régions, est bien rare. Dans la Drôme, on est plutôt bien lotis de ce point de vue-là. Reste l’épineux problème de la pollution lumineuse. Là, clairement, la vallée du Rhône part perdante. On en perçoit d’ailleurs la luminosité sur la droite de ma photo, juste au-dessus des arbres. L’antidote ? S’éloigner des centres urbains, pénétrer dans l’arrière-pays et privilégier l’altitude, qui agit en révélateur de voie lactée. Concernant l’aspect technique, il va falloir pousser l’appareil dans ses derniers retranchements : trépied, grand angle, pleine ouverture (f/2.8 recommandée !), 30 secondes de pose à une sensibilité de 6 400 ISO. Ensuite, c’est débruitage numérique obligatoire, puis en post-prod, une bonne dose de contraste dans le ciel et un éclaircissement énergique du premier plan lorsque la lune n’est pas de la partie. C’est le prix à payer pour une image présentable, mais non dénuée d’imperfections.

© Janet MOLINS