Clichés, images, photos, de tout, de rien

Drôme

Depuis le sommet du Veyou (Drôme)

Stitched Panorama

© Janet MOLINS

C’est l’une des balades incontournables de la Drôme, trois sommets qui surplombent la vallée éponyme,  que l’on aperçoit d’à peu près partout, et qui font figure de symbole du département : les Trois Becs. Depuis Le Veyou (1 589 m), on distingue sur la gauche, plein nord, le Signal (1 559 m) et Roche Courbe (1 545 m). La vue balaie un panorama immense, allant des monts d’Ardèche aux Hautes-Alpes en passant par le Vercors, la vallée du Rhône, le Ventoux et les confins de la Provence. Une montée sous un soleil de plomb pour un joli souvenir.

Publicités

Un automne à Saoû (26)

_DSC1920

© Janet MOLINS

Une vieille photo, que j’avais omis de publier. Une fois de plus, l’après coucher du soleil offrait une atmosphère magique au-dessus de Saoû, le ciel se parant de couleurs comme brossées par un peintre céleste. L’atmosphère automnale, un peu de brume et de fumée s’échappant des toits du village complétaient un tableau horizontal renforçant la sensation de calme qu’offrait le moment.


Lignes et contrastes au pont de Rochemaure (07)

Pont de Rochemaure 2

Construit au XIXe siècle le pont de Rochemaure a connu bien des déboires en un siècle et demi d’existence. Emporté par une crue, bombardé par les Alliés, victime d’un incendie, il a retrouvé une seconde jeunesse en 2013. Sa toute nouvelle passerelle himalayenne ne se contente pas de procurer de belles sensations quand on l’emprunte, elle offre de belles perspectives aux amateurs de photographie. Avec la lumière rasante de la fin de journée, il est plaisant d’en exploiter lignes et contrastes.

© Janet MOLINS

Pont de Rochemaure 1


Fin de jour sur les Trois Becs et le Grand Delmas (26)

Trois Becs coucher du soleil Drôme

Fin d’hiver sur les Trois Becs, la lumière disparaît peu à peu, léchant les parois de ces cimes drômoises jusqu’au dernier caillou, jusqu’à la dernière crête enneigée. Ce soir, le ciel est dégagé, mais pas tout à fait net. A l’ouest, une brume lointaine filtre les derniers rayons du soleil, qui se projettent tout en douceur sur ce paisible panorama montagneux.

© Janet MOLINS

 


Plein d’étoiles dans le ciel drômois

Ciel étoilé dans la Drôme

La photo d’étoiles, c’est bien compliqué. En premier lieu, il faut… un ciel étoilé ! Et sans nuages s’il vous plaît. Ce qui dans certaines régions, est bien rare. Dans la Drôme, on est plutôt bien lotis de ce point de vue-là. Reste l’épineux problème de la pollution lumineuse. Là, clairement, la vallée du Rhône part perdante. On en perçoit d’ailleurs la luminosité sur la droite de ma photo, juste au-dessus des arbres. L’antidote ? S’éloigner des centres urbains, pénétrer dans l’arrière-pays et privilégier l’altitude, qui agit en révélateur de voie lactée. Concernant l’aspect technique, il va falloir pousser l’appareil dans ses derniers retranchements : trépied, grand angle, pleine ouverture (f/2.8 recommandée !), 30 secondes de pose à une sensibilité de 6 400 ISO. Ensuite, c’est débruitage numérique obligatoire, puis en post-prod, une bonne dose de contraste dans le ciel et un éclaircissement énergique du premier plan lorsque la lune n’est pas de la partie. C’est le prix à payer pour une image présentable, mais non dénuée d’imperfections.

© Janet MOLINS


Lumière dorée sur la base de loisirs de Montélimar (26)

Montélimar Base de loisirs

La base de loisirs de Montélimar est une respiration liquide et végétale à 10 minutes du centre-ville. Le reflet des roseaux dans l’eau fait toujours mouche et lorsque le soleil se couche derrière les hauteurs ardéchoises, le paysage se pare d’or, laissant apparaître en filigrane les piles du pont suspendu du Teil. © Janet MOLINS

 


Inquiétant synclinal (Saoû, 26)

Synclinal de Saoû

En redescendant des crêtes du Synclinal de Saoû, la longue boucle du retour a guidé nos pas sur le bord de ce champ. Le soleil venait de se coucher et la forêt derrière nous projetait son ombre sur les premiers mètres de l’espace cultivé. L’ambiance mystérieuse, avec au loin la figure inquiétante et tourmentée du synclinal, appelait une photo.

© Janet MOLINS


Du haut de la montagne de Miélandre (26) à l’automne

 

[Group 0]-_DSC3456__DSC3463-8 images copie_01

La montagne de Miélandre, dans le sud de la Drôme, ne fait certes pas partie des itinéraires de balade les plus réputés de la région. Pourtant, de son sommet, à 1 451 mètres d’altitude, la vue à 360 degrés fait vite oublier la rude et raide montée de 2 heures y conduisant. Sous nos pieds et jusqu’à perte de vue s’étirent le Vercors, le Ventoux, le synclinal de Saoû, mais aussi la montagne d’Angèle, la montagne de la Lance, les Trois Becs et bien d’autres hauteurs de la région. A dévorer des yeux sans modération, en attendant d’y regrimper avec une meilleure lumière.

Photos Janet MOLINS ©

[Group 0]-_DSC3446__DSC3452-7 images copie_01


Les parapentistes du synclinal de Saoû (26)

Voici six photos prises cet automne depuis les hauteurs du synclinal de Saoû (Drôme). Alors que nous nous échinions à gravir les falaises surplombant le village, des voix s’élevèrent soudain au-dessus de nos têtes. Tels des funambules, les parapentistes venaient de s’élancer du sommet, se jouant de la gravité, vaquant au gré du vent à d’aériennes occupations. Avec la belle lumière du jour, un témoignage photographique semblait évident.
© Janet MOLINS


Le château médiéval de Piégros-la-Clastre (26)

Château de Piégros-la-Clastre

C’est le point de départ d’une belle montée vers la chapelle Saint-Médard. Le château médiéval de Piégros, sis sur la commune de Piégros-la-Clastre, existait déjà dans la première partie du XIVe siècle, sur des terres appartenant au comte de Valentinois. Ruiné par les guerres de religion, il fut acheté en 1969 par un particulier qui le rénova. L’été, lorsque le jour décline, il est baigné d’une somptueuse lumière dorée qui inonde aussi les champs environnants.

© Janet MOLINS