Clichés, images, photos, de tout, de rien

Rhône-Alpes

La couleur de l’hiver

 

_DSC8324_1

© Janet MOLINS

Avec le froid polaire qui balaie la France encore aujourd’hui, une dernière photo de balade dans la neige s’imposait. Où l’on se rend compte que toute trace de vert a bien disparu en cette saison, ensevelie sous une neige totalement vierge au moment où je capturais cette image. Avec le brouillard, on pourrait croire à une image en noir et blanc, c’était pourtant en couleur. Celle de l’hiver.

Publicités

Sur les crêtes glacées

_DSC8315_1

© Janet MOLINS

Au bord de la falaise, la neige s’accumule par couches, repoussée par le vent. En s’approchant très près et avec un peu d’imagination, on croirait voir des sommets alpins tout blancs, des crêtes inaccessibles d’Alaska, l’approche du cercle polaire en Norvège… Les arbustes à quelques mètres rétablissent l’échelle : nous sommes bien en Drôme, par une semaine d’hiver plus froide qu’à l’accoutumée.


Au coeur de l’hiver

_DSC8331_1

Vestiges décharnés d’une saison morte
Dont les souvenirs se perdent dans le brouillard
Un printemps, un été, que le vent emporte
Dans ce cycle éternel point de hasard
Au fond la seule chose qui importe
Est l’espoir renouvelé du prochain départ

© Janet MOLINS

 


Bonne année 2018 !

_DSC2861_1

© Janet MOLINS

Une petite vue du village fortifié de Rochemaure, en Ardèche, pour souhaiter à tous les lecteurs et toutes les lectrices de ce blog une excellente année 2018. Qu’elle vous apporte bonheur, santé, et de belles images bien sûr !


Ciel magique au-dessus de l’Ardèche

_DSC7616_1

© Janet MOLINS

C’est un site exceptionnel. La réserve naturelle des Gorges de l’Ardèche offre un paysage contrasté, fait de parois abruptes, de forêt méditerranéenne et… d’eau. Elle est partout. C’est elle qui a creusé durant des millénaires ces canyons spectaculaires, aux confins du Massif central, de l’Occitanie et de la Provence.  Sur la route des belvédères, aménagée à la fin des années quatre-vingts entre Vallon-Pont-d’Arc et Saint-Martin-d’Ardèche, les panoramas attirent des touristes venus parfois de très loin. Alors que je patientais pour prendre cette photo, l’un d’entre eux s’enthousiasmait : « On a vu le Colorado, avec le canyon du fer à cheval (*), et dire qu’on a ça aussi en France ! » Un bien joli compliment pour un département parfois méconnu, mais merveilleux à plus d’un titre.

(*) Le Horseshoe Bend est situé en Arizona. J’ai eu moi aussi la chance de le photographier : (https://janetmolins.wordpress.com/2014/10/16/glen-canyon-horseshoe-bend-arizona-usa/)


Soyans (26) au crépuscule

_DSC1932_1

© Janet MOLINS

Une image automnale qui avait échappé à ma vigilance… Le village perché de Soyans (26) au crépuscule, par une journée d’automne aux couleurs douces. Calme plat sur la campagne jouxtant le synclinal de Saoû.


Depuis le sommet du Veyou (Drôme)

Stitched Panorama

© Janet MOLINS

C’est l’une des balades incontournables de la Drôme, trois sommets qui surplombent la vallée éponyme,  que l’on aperçoit d’à peu près partout, et qui font figure de symbole du département : les Trois Becs. Depuis Le Veyou (1 589 m), on distingue sur la gauche, plein nord, le Signal (1 559 m) et Roche Courbe (1 545 m). La vue balaie un panorama immense, allant des monts d’Ardèche aux Hautes-Alpes en passant par le Vercors, la vallée du Rhône, le Ventoux et les confins de la Provence. Une montée sous un soleil de plomb pour un joli souvenir.


Un automne à Saoû (26)

_DSC1920

© Janet MOLINS

Une vieille photo, que j’avais omis de publier. Une fois de plus, l’après coucher du soleil offrait une atmosphère magique au-dessus de Saoû, le ciel se parant de couleurs comme brossées par un peintre céleste. L’atmosphère automnale, un peu de brume et de fumée s’échappant des toits du village complétaient un tableau horizontal renforçant la sensation de calme qu’offrait le moment.


Walk Alone

Il est temps de dépoussiérer ce blog après des mois d'inaction. Ma vie a pas mal changé ces derniers mois, et la photo avait été un peu mise de côté. Mais la passion est intacte et je vais essayer de reposter régulièrement ici des photos de mes escapades. On commence par une image prise hier, sur les hauteurs de Rochemaure (Ardèche), autour du pic du Chenavari (484 m). Après la pluie, les nuages se sont déchirés, laissant apparaître de magnifiques contrastes sur une végatation en train de basculer vers les couleurs de l'automne. © Janet Molins

Il est temps de dépoussiérer ce blog après des mois d’inaction. Ma vie a pas mal changé en 2016, et la photo avait été un peu mise de côté. Mais la passion est intacte et je vais essayer de reposter régulièrement ici des images de mes escapades. On commence par une capture d’hier, sur les hauteurs de Rochemaure (Ardèche), autour du pic du Chenavari (484 m). Après la pluie, les nuages se sont déchirés, laissant apparaître de magnifiques contrastes sur une végatation en train de basculer vers les couleurs de l’automne.
© Janet Molins

 

 


The Sixxis et Lion Shepherd en première partie de Riverside (Marché Gare, Lyon)

The Sixxis est un jeune groupe originaire d’Atlanta (Georgia, USA) qui propose un métal prog de belle facture, nourri aux influences traditionnelles du genre (Rush, Dream Theater), comme à des choses plus thrash (Metallica, Megadeth) voire carrément hard ou rock (Led Zep, Alice in Chains). Mike Portnoy himself ne s’y est pas trompé, emmenant le groupe en tournée avec The Winery Dogs. A Lyon, en première partie de Riverside, les sudistes ont livré une solide prestation, très pro, emmenés par une excellente paire de guitaristes et un chanteur/violoniste/claviériste au top. Une formation à suivre.

L’entrée en matière du concert était à la charge des jeunes Polonais de Lion Shepherd. De bonnes aptitudes techniques (surtout chez le guitariste), un chanteur toujours dans le ton pour un ensemble prog à la sauce orientale/folk, fort de mélodies bien construites. Encore un peu de travail scénique et de présence leur permettront de se hisser au niveau de leurs compères de tournée.

© Janet MOLINS