Clichés, images, photos, de tout, de rien

Articles tagués “étang de Canet-Saint-Nazaire

Un instantané dans mes filets

_DSC6621_1

© Janet MOLINS

 

L’étang de Canet – Saint-Nazaire (66), un endroit que j’aime particulièrement. Car chaque soir, la lumière offre une nouvelle palette de couleurs à l’oeil du promeneur, du photographe. Alors que les nuages recouvraient jusqu’aux cimes pyrénéennes, la lumière tentait de se frayer un chemin, les rayons du soleil transperçant ça-et-là des cieux bien chargés. L’étang servait de miroir. Les filets des pêcheurs, de point d’ancrage dans ce paysage sans cesse changeant.

Publicités

Ciel !

 

Coucher de soleil étang de Canet Canigou Esparrou

Des fois, pas besoin de marcher des kilomètres pour obtenir une bonne photo. Quelques pas sur un chemin bordé de vignes, un point de vue légèrement en surplomb et nous y sommes. Le trépied solidement fixé, l’appareil réglé aux petits oignons, un filtre dégradé. Clic. La nature a fait le reste, me réservant un de ces ciels flamboyants au-dessus des montagnes dont les Pyrénées-Orientales gardent jalousement le secret. La Grande Bleue à quelques centaines de mètres, l’étang paisible en contrebas, le majestueux Canigou devant et les vignes au premier plan. Est-il besoin d’en dire plus ?

© Janet MOLINS

 


Quiétude crépusculaire sur l’étang de Canet-Saint-Nazaire (66)

A certains moments, la photo devient un jeu d’enfants. Il suffit de peu d’éléments à savoir ordonner dans l’image et d’une lumière offerte par la nature, qu’il n’y a plus qu’à capter. Le reste n’est qu’une question technique d’exposition puis de recadrage. De cette image prise du bord de l’étang de Canet-Saint-Nazaire tout juste après le coucher du soleil se dégage une grande quiétude, ne trouvez-vous pas ?

© Janet MOLINS


Figée dans l’étang de Canet-Saint-Nazaire (66)

Barque de pêcheur étang de Canet-en-Roussillon

Quand la Tramontane ne souffle pas, l’étang de Canet-Saint-Nazaire se transforme en merveilleux miroir liquide. La barque de pêcheur y semble presque figée au crépuscule.

© Janet MOLINS