Clichés, images, photos, de tout, de rien

Articles tagués “Normandie

Mers-les-Bains, Le Tréport, l’horizon

_DSC0257_01

Depuis la plage de Mers-les-Bains, le phare du Tréport semble vouloir étirer sa longue jetée vers le large. A marée basse et au coucher du soleil, se superposent ainsi plusieurs couches de couleurs et textures dessinées par l’homme et la nature. Une unité de style à peine rompue par un phare s’élevant vers les cieux, mais dont la lumière scrute besogneusement l’horizon. © Janet MOLINS


Le Tréport en panorama après le coucher du soleil

Panorama Tréport soir soleil couchant ville du tréport

J’avais déjà publié une photo du même point de vue il y a quelques années. Mais ma technique n’étant pas aussi au point qu’aujourd’hui, j’étais en quelques sorte resté sur ma faim en voyant le rendu final. En janvier, j’ai eu l’occasion de remettre le couvert, cette fois-ci bien mieux préparé. Après une belle journée ensoleillée sur la côte picarde, le retour au point le plus septentrional de la Normandie s’est effectué sous un ciel se voilant. Pas grave, les nuages apportèrent densité et contraste aux cieux bientôt teintés de violet et de rose, avant l’arrivée du bleu nuit. Un filtre GND sur la partie haute de l’image dès la prise de vue m’a permis de récupérer tout le détail nécessaire sur les habitations du quai et l’église Saint-Jacques, que les lumières urbaines fraîchement allumées ne sortaient pas entièrement du contre-jour naturel.

© Janet MOLINS

 


Après l’heure, c’est encore l’heure (Ault, 80)

Ault coucher du soleil après le coucher mer manche somme picardie

Je l’ai déjà écrit, mais après l’heure, c’est encore l’heure. Quitter les lieux après le refuge du soleil dans son abri nocturne est assurément une erreur, en photographie de paysage s’entend. Car ce sont assurément ces ambiances crépusculaires qui garantissent douceur et rêverie aux compositions naturelles. Ici, la Manche avait elle aussi choisi de se retirer pour la nuit. Les pieds dans l’eau, le trépied sur des rochers, la pose longue m’a permis de capter le mouvement de l’eau, qui prit alors des allures vaporeuses. Rendant la côte picarde un peu plus mystérieuse.

© Janet MOLINS


Le soleil se couche sur la Manche (Ault, 80)

Ault coucher de soleil

C’est à Ault, au sud de la baie de Somme et dans le département éponyme, que naissent les grandes falaises de craie qui se prolongent jusqu’à la baie de Seine, donnant au littoral normand toute son originalité. A marée basse, le promeneur prendra bien soin de s’éloigner du bord de ces géants de calcaire qui reculent de 30 cm par an, par l’action conjuguée des tempêtes, du vent, de l’érosion mais aussi du gel. Avec un peu de chance et l’aide du ciel, on peut y assister à de superbes couchers de soleil sur la Manche, alors envahie d’une douce lumière que surent magnifier Monet, Boudin ou Courbet.

© Janet MOLINS


Rouen (76), sur la place du Vieux-Marché

Rouen place du Vieux-Marché ciel bleu

La place du Vieux-Marché est le coeur historique de Rouen. C’est là que fut brûlée vive une certaine Jeanne d’Arc le 30 mai 1431. En son honneur, et sur les lieux de son supplice, une église Sainte-Jeanne-d’Arc a été bâtie en 1979. Elle fait face aux maisons à colombages typiques du Moyen-Âge. © Janet MOLINS

 


Un transat comme piste d’atterrissage

_DSC2590_01_DSC2580_01

Un joli papillon échoué sur un transat, ça donne un mélange de couleurs étonnant. Comme une douce piste d’atterrissage où l’on finirait volontiers ses jours, baigné d’une lueur de fin de journée estivale.
© Janet MOLINS


Saint-Valéry-sur-Somme, picarde et normande

Saint-Valéry-sur-Somme - porte - Guillaume le Conquérant

Le 28 septembre 1066, c’est des portes de la baie de Somme que la flotte du duc de Normandie Guillaume partit à la conquête de l’Angleterre. Si le duc y gagna un surnom – le Conquérant – et un pays dont il devint roi, le port de Saint-Valéry-sur-Somme perpétue encore le souvenir de cet événement qui changea le cours de l’histoire. Et jusque dans les murs des maisons anciennes, où se mêlent silex normand et brique picarde, on peut lire la double identité de ce qui est devenu l’une des principales attractions touristiques de la Somme. © Janet MOLINS


Le phare de Saint-Valéry-en-Caux (76)

Petite halte au pied de la jetée de Saint-Valéry-en-Caux. Un moment de repos pour jouer avec ces couleurs simples?. Blanc, bleu, vert, le marron clair des pierres et le gris des galets. Une composition simple reposant sur le L inversé formé par l’écume et le phare.

Photo Janet MOLINS ©


La jetée de Sotteville-sur-Mer (76)

A Sotteville-sur-Mer, pas de plage de sable. Juste des falaises. Pour accéder au bord de l’eau, il faut emprunter un grand escalier en béton aménagé dans une faille de la falaise. Au bout et à marée haute, une très courte plage de galets et une jetée de pierres maçonnées pour faciliter l’accostage et éviter que les vagues ne viennent taper directement sur l’escalier. En début d’après-midi, la lumière n’était pas fameuse. Alors j’ai opté pour une pose longue, afin d’adoucir les contrastes et de révéler les différentes strates de couleur composant la mer et conduisant progressivement vers le bleu du ciel.

Photo Janet MOLINS ©


Lumière diffuse sur Le Tréport (76)

Un voile de nuages sur l’horizon marin a caché le soleil. La lumière est filtrée, diffuse, douce. Des nuances de gris, magenta et violet apparaissent discrètement et au loin, la falaise du Tréport commence à s’enfoncer dans la pénombre.

Photo Janet MOLINS ©