Clichés, images, photos, de tout, de rien

Articles tagués “Pyrénées catalanes

Jamais la même photo !

_DSC5322_1

© Janet MOLINS

 

La photographie de paysage a ceci de remarquable qu’un seul et même point de vue offre chaque jour des conditions de lumière différentes. Donc au final on ne repart jamais avec la même photo. Par conséquent, à chaque fois que je me rends à cet endroit précis, j’essaie d’y cadrer de la même manière, en vue d’une série consacrée aux ciels du Roussillon au-dessus du mont Canigou. Ce soir-là, j’avais été particulièrement gâté. Le problème, c’est que je me dis ça à chaque fois !

Publicités

Depuis le puig Sant-Cristau (66)

_DSC4118_01

© Janet MOLINS

Du haut de ses 1015 mètres d’altitude, le puig Sant Cristau (pic Saint-Christophe) domine le Roussillon, à l’extrémité ouest du massif des Albères. « Som i serem », (« nous sommes et demeurerons »), revendication catalaniste, orne la croix qui fait fièrement face au massif du Canigou. Rappelant que l’histoire s’est écrite aussi sur ces hauteurs, quand l’Espagne, en 1794, tentait en vain de récupérer un Roussillon passé à la France depuis 135 ans. C’est depuis ce sommet que l’armée française menée par les généraux Augereau et Dugommier entama la décisive bataille du Boulou. Aujourd’hui, on peut y admirer un panorama à 360°, embrassant les Pyrénées, les Corbières, la plaine du Roussillon, la Méditerranée et derrière la frontière, l’Alt Empordà.


Santa-Engracia, au coeur du Vallespir

Santa Engracia - Amélie-les-Bains

Une chouette idée de balade pour qui passe dans le coin. Derrière Amélie-les-Bains (66), plusieurs chemins montent vers le prieuré de Santa-Engracia. A l’origine chapelle romane du XIe ou XIIe siècle, elle a été restaurée ces dernières années par une association de passionnés. En plein coeur du Vallespir, dans les Pyrénées catalanes, on peut y respirer la quiétude propre à ces lieux retirés, où le temps semble s’être arrêté. © Janet MOLINS


Image

Le Canigou depuis Ultrera (66)

Le Canigou depuis Ultrera (66)

Hier, je vous faisais découvrir Ultrera, le plus ancien château des Pyrénées-Orientales encore visible. De ce promontoire des Albères, la vue porte jusqu’au massif du Canigou, à l’ouest. Ce matin d’hiver, la lumière prit tout son temps pour déchirer les nuages et inonder les pentes enneigées de ce mont sacré.
© Janet MOLINS


Image

Ultrera, un nid de vautours (66)

Ultrera, un nid de vautours (66)

Mentionné pour la première fois en 673, le château d’Ultrera est juché sur une avancée rocheuse en surplomb de Sorède et Argelès-sur-Mer. Son origine serait peut-être romaine. Mais les dernières fouilles archéologiques révèlent que c’est à l’époque carolingienne (IXe et Xe siècles) qu’un véritable castrum s’édifia tout autour, donnant au site une importance stratégique de premier ordre. Après l’annexion par la France en 1659, le château fut démantelé, afin d’éviter que ce « nid de vautours » (ultrera, en catalan) situé à quelques centaines de mètres de l’Espagne ne devienne un bastion de résistance anti-française. Des crêtes qui le jouxtent, le regard dévale les pentes des Albères jusqu’à la plaine du Roussillon, la Méditerranée, et plus loin, les Corbières et le golfe du Lion.
© Janet MOLINS

PS : une ouverture au public serait prévue pour 2015, après l’achèvement des fouilles à l’été 2014.


Image

Bleu sur bleu

Bleu sur bleu

Quand la ligne bleue des Albères étend ses bras jusque dans la grande bleue, forcément le paysage s’harmonise. Et lorsque les nuages en rajoutent une couche, respectant le jeu des couleurs ainsi proposé, on ne sait plus très bien qui est qui au milieu de ce dégradé de lignes superposées.
© Janet MOLINS


Image

Saint-Martin-du-Canigou entre ombre et lumière

Saint-Martin-du-Canigou entre ombre et lumière

Les Pyrénées-Orientales recèlent de trésors médiévaux. Parmi eux, l’incontournable abbaye de Saint-Martin-du-Canigou, monastère bénédictin fondé quelques années avant l’an Mil par le comte de Cerdagne Guifred II. Au milieu du relief pyrénéen, on ressent encore la quiétude que venaient chercher ces ecclésiastiques, toujours plus près du ciel. Ce jour d’octobre, l’ambiance chargée de la fin d’après-midi laissa place à de belles éclaircies, magnifiant les fines colonnes du cloître roman.
Je profite de ce billet pour signaler que certaines de mes photos (dont celle-ci) sont actuellement exposées à Canet-en-Roussillon (66), dans le caveau du château de l’Esparrou (et ses excellents vins !) et à la pizzeria Del Sol (et ses succulentes pizzas !) sur le front de mer. A bon entendeur ! 😉
© Janet MOLINS


Image

La mer, les Albères

La mer, les Albères

Lumière de fin de journée sur les Pyrénées catalanes. Les ombres s’étirent sur le massif des Albères, qui étend nonchalamment ses bras jusque dans la Grande Bleue, entre criques hospitalières et parois schisteuses escarpées. Un voilier se dirige vers l’imposante barrière de pierre que couronne la tour de la Madeloc.